Le vin, ce goût d’immortalité…

Littérature spiritueuse

Pirotte

Le célèbre poète vineux Jean-Claude Pirotte nous disait en parlant du vin que c’est en quelque sorte

« le goût de l’immortalité qui habite les choses au cœur du jardin d’Éden… »

(Les contes bleus du Vin).

Mais comment parvenir à décrire le jardin d’Eden et ses mille plaisirs ? Surtout quand ce savant buveur qu’est Gérard Oberlé affirme que « décrire un vin équivaut à décrire un nuage ». Il est vrai le vin est tellement protéiforme et infini dans ses expressions…

Alors chers amis buveurs, touchons à l’immortalité en dégustant à l’envi ! Et essayons nous à travers ce blog, à l’art de la dégustation, exercice… délicat, mais ô combien réjouissant !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s