Thivin, c’est divin !

Itinéraire capiteux

Le Côte-de-Brouilly est le plus méridional des crus du Beaujolais : il puise sa dénomination du Mont Brouilly, sorte de mamelon qui fait saillie au milieu du vignoble du Beaujolais qui a été reçu en récompense par Brulius, lieutenant victorieux de l’armée romaine (ce qui donne une idée de l’époque à laquelle remonte les premières vignes…).

Les vignes de la Côte-de-Brouilly nappent les flancs de ce Mont. Au sommet (484 mètres), s’élève la chapelle « Notre Dame aux Raisins » érigée pour protéger les vignes contre ses principaux ennemis : grêles, gelées, oïdium. Là-haut, le panorama est superbe : on embrasse tout le vignoble du Beaujolais, celui du Mâconnais et on aperçoit les mille étangs des Dombes !

Le Château Thivin, qui avec ses tuiles vernissées se donne des faux airs de château bourguignon, est lové au cœur du Mont Brouilly. Les coteaux du Mont Brouilly sont très pentus : au château Thivin, le cuvage est à flanc de colline et utilise ainsi de façon ingénieuse la gravité. Cela évite l’usage d’une pompe ou d’un convoyeur susceptible d’altérer la récolte lors des vendanges.  Le sol est constitué de roches volcaniques (granite et schistes), les fameuses « pierres bleues» de la Côte-de-Brouilly.

Vous trouverez sur ce terroir de granites et de schistes bleus une des expressions les plus racés du Beaujolais. La nature granitique contribue à apporter au vin une belle structure et ce côté corsé, un peu poivré. Illustration avec la Cuvée Zaccharie du Château Thivin qui est devenue l’un des vins cultes du Beaujolais.  !

Cuvée Zaccharie

98755033

C’est le 8 juin 1877 que Zaccharie Geoffray, alors fermier, acheta aux enchères le château Thivin, qui couvrait un peu moins de 2 hectares de vignes ; il en compte 25 aujourd’hui. Dans les années 1930, Claude Geoffray, son fils, sera d’ailleurs l’un des artisans de la création de l’appellation côte-de-brouilly. La cuvée Zaccharie rend donc hommage à cet illustre ancêtre de la famille Geoffray.

98755050

Le château Thivin réalise plusieurs cuvées parcellaires. La cuvée Zaccharie est issue de l’assemblage des plus vieilles vignes de deux parcelles du Mont Brouilly : « La Chapelle » au sud et « Godefroy » à l’est. L’élevage est plus long que pour les autres cuvées : 10 à 12 mois (5% fûts neufs).

L’exceptionnel Zaccharie 2009 (14,8°!) a largement contribué à la renommée de cette cuvée : un vin gourmand, à la richesse phénoménale, aux tanins veloutés, au fruité charnu (cerise noire). Un vin immense tant par sa matière que par sa longueur.

98755040

La robe est grenat intense. Au nez montent des arômes floraux de pivoine. Le vin est à la fois gourmand, très riche, suave et parfaitement équilibré. Une explosion de fruits mûrs (cassis, mûre). La bouche est ronde et chaude avec beaucoup d’épices. Incontestablement un vin de garde… A l’aveugle, on pourrait facilement partir sur un bourgogne 1er cru de la Côte Chalonnaise, tant ce vin développe une finesse qui pinote ! On est loin de l’image des Beaujolais, souples et gouleyants, fruités à l’excès, intellectuellement faciles à comprendre…

Plus d’infos sur ce domaine : http://www.chateau-thivin.com/

(NDLR : l’accueil est extra, très « beaujolyonnais » : lors de la dégustation, on vous offrira à volonté le saucisson, le pain et le fromage qui vont bien !)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s