Un domaine viticole bordelais bio devient refuge LPO !

Actualité vineuse

LPOUn « Refuge LPO » (Ligue pour la Protection des Oiseaux) est un terrain public (ex : espace vert) ou privé (jardin, cour, terrasse etc) sur lequel le propriétaire s’engage moralement à préserver ou restaurer la biodiversité de proximité. Il existe actuellement 20 000 Refuges LPO créés par des particuliers, des collectivités, des écoles ou des entreprises.

Le 25 juillet prochain, le Domaine Emile Grelier, vignoble conduit en agriculture biologique, situé à Lapouyade (nord de la Gironde), deviendra officiellement « Refuge LPO ».  Ce domaine est situé en appellation AOP Bordeaux Supérieur, sur un terroir d’argilo-limoneux.

Les propriétaires du Domaine Emile Grelier, Delphine et Benoît Vinet, cultivent depuis 2009 leurs 8 hectares de vignes sans produits chimiques, grâce à des méthodes alternatives de fertilisation et de lutte contre les parasites. Le couple a créé de toute pièce le domaine, planté 100 % merlot, et a sorti son premier vin en 2012, après avoir obtenu la certification bio par Ecocert.

Pour le domaine Emile Grelier, accueillir la faune et la flore sauvage permet de recréer un équilibre naturel favorable à la biodiversité et répond aux objectifs qu’ils se sont fixés : développer un vignoble «respectueux, équitable, sincère».

Pour ce faire, avec l’aide du tissu associatif local, ils ont planifié un panel de mesures vertueuses :
– Lutter contre les insectes ravageurs en accueillant les oiseaux et les chauves-souris ;
– Favoriser la lutte biologique en attirant les insectes auxiliaires (coccinelles, vers luisants, chrysopes…) ;
– Rétablir les points d’eau tels que les mares ;
– Planter des arbres et des haies ;
– Utiliser des « tisanes » de plantes pour prévenir les maladies ;
– Faire appel à la force racinaire de certaines plantes pour travailler le sol ;
– Tailler la vigne en cordons pour une meilleure aération et un meilleur ensoleillement des grappes, afin de privilégier la vitalité (aptitude à produire) et la qualité plutôt que le rendement.

Bref, une bien bonne nouvelle pour la biodiversité… et une initiative à développer sans modération !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s