Décembre : agapement vôtre !

Actualité vineuse

Pour reprendre les mots de l’écrivain romain Pétrone dans son Satyricon, en décembre, pour les fêtes de fin d’année, « expulsez l’eau, et faites place au vin » sur votre table de fête !

Le-festin-chez-Trimalcion

Satyricon (scène du banquet de Trimalchion), Federico Fellini

« Hélas ! hélas ! s’écria Trimalchion, le vin vit donc plus longtemps que nous autres chétifs !

Eh bien, qu’il arrose nos poumons : le vin, c’est la vie.

(…) O misère ! ô pitié ! que tout l’homme n’est rien !
Qu’elle est fragile, hélas ! la trame de sa vie !
Tel sera chez Pluton votre état et le mien :
Vivons donc, tant que l’âge à jouir nous convie. »

satyricon01

Satyricon (scène du banquet de Trimalchion), Federico Fellini

Pour mettre en valeur vos vins de fêtes, il vous faudra partir en quête des produits les plus raffinés. Une quête des plus agréables car immanquablement, elle vous conduira vers les étals abondamment garnis des poissonniers.

Et quel plaisir de les parcourir du regard ! Ils vous rappelleront toutes ces natures mortes des peintres flamands du XVIIème siècle…

SAM_3511 SAM_3519

ME0000059253_3

Les marchands de poissons, Frans Snyders (1600-1625)

Cette contemplation est d’autant plus plaisante, qu’elle est immédiatement annonciatrice des plus grands festins :

SAM_6335

Un homard à la dérive…

SAM_6340

Préparation de la bisque de homard

SAM_6363

Préparation des ravioles de homard

SAM_6378

Trilogie de homard : poché au beurre, en bisque sur des linguines à l’encre de seiche, et en ravioles.

De quoi ravir les papilles frissonnantes de vos convives ! En bon maître de maison, vous pourrez alors prononcer ces mots en souvenir de l’exaltation bachique de Trimalchion :

« On avait déjà enlevé le second service, et, le vin excitant la gaieté des convives, la conversation était devenue générale.

Alors Trimalchion, les coudes appuyés sur la table :

— Égayons notre vin, mes amis, et buvons assez pour mettre à la nage les poissons que nous avons mangés. »

Lastman_Jonas

Jonas rejeté par la baleine (Pieter Lastman, 1621).

Voici quelques vins voluptueux qui conviendront pour « mettre à la nage » poissons et crustacés de Noël 😉  :

20141213_231513

Corton-Charlemagne, domaine Bonneau du Martray, 1991 – Meursault, domaine des Comtes Lafon, 2005 – Puligny-Montrachet, domaine Anne-Claude Leflaive, 2001 – Chablis Grand Cru Les Clos, domaine William Fèvre, 2003 – Chablis 1er cru Côte de Jouan, domaine Pattes Loup (Thomas Pico) 2012

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s