La Brune et la Blonde…

Itinéraire capiteux

Serait-ce :

Ava Gardner et Grace Kelly  ? (pour les amoureux des fifties) 

ava_gardner__clark_gable_et_grace_kelly_9929

Mogambo (John Ford)

Si Grace Kelly, femme au teint diaphane et à l‘élégance princière, était un vin, « ce serait un puligny-montrachet » nous confie l’œnophile et écrivain américain Jay McInerney dans son dernier livre Bacchus et moi. « Le Puligny Montrachet, c’est une très belle femme au visage bien structuré, un peu plus en angles qu’en courbes  » ! C’est d’ailleurs ce vin que Grace Kelly apporte à James Stewart dans Fenêtre sur cour … « Une livraison à domicile pour laquelle je me briserais moi-même volontiers une jambe » (op.cit.).

fenetre-sur-cour-rear-window-grace-kelly-james-stewart.jpg

Fenêtre sur cour (Alfred Hitchcock)

Quant à Ava Gardner, la Comtesse aux pieds nus, à la beauté enivrante et sublime, au magnétisme sensuel capable de faire verdir les femmes et transpirer les hommes, ce serait plutôt un vin puissant, flamboyant et sophistiqué : un Montrachet, « la quintessence de la puissance onctueuse » (Aubert de Villaine)  ! Un des rares vins dont la seule vue de l’étiquette suffit déjà à faire transpirer les amoureux du vin… 😉

Ou plus récemment, Penélope Cruz et Scarlett Johansson  ?

vicky-cristina-barcelona-vicky-cristina-barcelona-05-09-2008-1-g

Vicky Christina Barcelona (Woody Allen)

Si Scarlett Johansson était un vin, ce serait un vin aux reflets dorés plein de sex-appeal : sans doute aussi un Puligny-Montrachet, le vin préféré de Woody Allen (souvenez-vous de Match Point…).

300.johansson.vcb.080108

Penélope Cruz serait par contre un vin sombre, capiteux et corsé. Un vin au décolleté aromatique charmeur : un Xérès oloroso!

Quoi qu’il en soit, voilà deux duos cinématographiques particulièrement « volcaniques » qui plairaient certainement à Orson Welles : « Les trois choses que je ne supporte pas: le café brûlant, le champagne tiède et les femmes froides. »… (NB: difficile de faire plus macho !)

Mais oublions un peu cette digression cinématographique pour en revenir à la véritable brune et à la vraie blonde du vin : la Côte Rôtie bien entendu !

Il est une légende en Côte-Rôtie, selon laquelle, au Moyen-Âge, le seigneur de Maugiron qui avait deux filles, une blonde et une brune, légua une « Côte » à chacune d’elles. Ainsi naquirent les noms de Côte Blonde au sud de l’appellation et de Côte Brune au nord.

p403092

La Côte blonde, au sol « clair  » composé de sables et de calcaires, est formée de coteaux aux pentes vertigineuses orientées vers le sud-est : elle donne naissance à des vins tendres, empreints de délicatesse et de finesse (ceci est souvent lié au fait qu’il y a plus de Viognier rajouté à la Syrah majoritaire). Soit à l’aveugle, un vin qui vous évoquera Grace Kelly ! 😉

La Côte brune, au sol « brun » riche en argiles et en oxydes de fer, est composée de coteaux orientés vers le sud-ouest  : elle donne naissance à des vins plus corsés, plus sévères et ténébreux. Soit à l’aveugle, un vin qui vous parlera de Penélope Cruz ! 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s