Et si on buvait un « Fiefs-Vendéens » ?

Itinéraire capiteux

batiment

Anciennement dénommés Fiefs du Cardinal, car Richelieu avait fait son ordinaire de ces vins créés au Moyen-Âge par les moines, les Fiefs Vendéens ont décroché leur AOP en 2011.

Ce vignoble d’une superficie de 480 ha, est implanté le long du littoral atlantique (à mi-chemin entre Nantes et La Rochelle), sous la forme de 5 terroirs situés sur la toute dernière butte du Massif armoricain avant le Marais poitevin.

Fiefs_vendeens

Le substrat géologique est relativement homogène, et reflète le fait que ce vignoble épouse le bord du socle armoricain (gneiss, rhyolites, amphibolites comme en Muscadet).

Moi qui considérais jusqu’à présent les vins des Fiefs Vendéens comme des vins de table franchement quelconques, « vite bus et vite pissés », j’ai complètement revu ma position en buvant la cuvée Les Clous 2011 du domaine Saint-Nicolas (Thierry Michon). Quelle claque !

Il est clair que le vent du renouveau souffle sur le pays de Brem-sur-Mer. Réaliser un tel vin « haute couture » en pleine Vendée en bordure d’anciens marais salants, cela tient du tour de force !

Au domaine Saint-Nicolas, les vignes de Chardonnay et de Chenin sont implantées sur le terroir de Brem, terroir pauvre et difficile à magnifier. Elles s’étendent sur des légers coteaux exposés sud-est sur des sols argilo-schisteux. Dans ce coin situé entre mer, forêt et marais, les vignes sont constamment balayées par les embruns vivifiants de l’Atlantique. Il en résulte des vins blancs secs et fruités, marqués par une pointe saline.

photo_20950914304f9523ff8a22f

Dégustation de la cuvée Les Clous 2011 du Domaine Saint-Nicolas

  • Cépages : 60% Chenin, 30% Chardonnay et 10% Groslot gris
  • Age moyen des vignes : 15 à 25 ans, plantées sur sol argilo-schisteux.
  • Petit rendement (28hl/ha), approche biodynamique depuis 1993, élevage en foudres et cuves inox pendant 6 mois.
  • Impressions de dégustation : Au premier nez, on sent un bouquet d’agrumes. En bouche, fraicheur, tension et minéralité sont au rendez-vous. Le vin est également séveux. Il présente un fruité intense (chair de pêche). On navigue entre équilibre, finesse et pureté. La finale est délicatement saline (air marin oblige…).
  • Prix : autour de 13 euros.

Bref, un vin blanc sec qui joue dans la cour des grands ! A l’aveugle, c’est un vin bluffant qu’on prendrait facilement pour un vin issu des plus beaux terroirs ligériens à Chenin !

Si vous voyez ce vin à la carte d’un restaurant, foncez ! Je parie qu’il surprendra vos compagnons de tablée quand ils dégusteront leur plat de poisson.

Plus d’infos sur les vins de ce domaine, ici : http://www.domainesaintnicolas.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s