Silence, je déguste !

Actualité vineuse

L’instant de la dégustation nécessite une part de silence, au risque d’influencer définitivement notre perception du vin. Le silence est souvent trop vite sacrifié par une conversation spontanée pour prendre l’avis de notre voisin, ou par un commentaire lâché pour influencer et marquer son empreinte sur l’assemblée des dégustateurs…

La dégustation d’un grand vin impose quant à elle, un silence monacal, propice à laisser pénétrer en nous l’âme du vin, le souffle de son terroir, son étoffe, sa sève, ses arômes, et toutes les émotions qu’il véhicule. Un grand vin ne se révèlera qu’au cœur du silence, le silence des caves cher à Pirotte, là où se bonifie l’or jaune…

Finalement, la dégustation d’un vin, ce sont les noces de la parole et du silence. Une beuverie festive où le silence est exclu, n’est finalement guère propice à rendre hommage à un grand vin…  Déguster, c’est savoir faire silence.

B Buffet

Femme au verre de vin, Bernard Buffet.

Du silence in Possibles futurs, Guillevic :

« Je fore,
Je creuse.
Je fore
Dans le silence
Ou plutôt
Dans du silence,
Celui qu’en moi
Je fais.

Et je fore, je creuse
Vers plus de silence,

Vers le grand,
Le total silence en ma vie
Oui le monde, je l’espère,
Me révélera quelque chose de lui.

C’est le silence
Qui m’apporte, qui me donne
Le souffle du monde.

Il me permet
De me connaître en lui
À l’écoute
De mon être
Tel que je le pressens.

Il m’ouvre une porte
Sur un espace de calme
Où s’éclaire la présence
Indispensable. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s