« De l’amour » de la Bourgogne…

Dithyrambe de la Bourgogne vineuse

5942f18bd5dce548d27b22e01af5b919.jpg

PROFESSION DE FOI VINEUSE

Le vin de Bourgogne, c’est ma première gorgée de vin, la plus décisive, celle qui a ordonné la naissance de ma vie bachique. Ce fut un choc organoleptique et sensoriel… : le souvenir d’un Charmes Chambertin à la sensualité féminine et à la complexité renversante. Puis une évidence … qui a bu du Bourgogne, en boira toute sa vie !

Depuis, ma passion pour le vin de Bourgogne n’a eu de cesse de se développer, tout en étant irriguée par cet art incomparable de la diversité qui distingue ce vin de tous les autres et, aux yeux du converti, les éclipse. La palette bourguignonne est infinie, car chaque cru possède sa personnalité. Le vin de Bourgogne est subtil et tout en nuances, polymorphe ou métamorphique, il défie la loi du temps : en cela, il est confondant !

Boire un verre de vin de Bourgogne c’est aussi une expérience mystique : celle qui rend hommage au prodigieux travail des moines cisterciens qui ont su développer une véritable philosophie du terroir, en créant cet infini morcellement de parcelles et de clos, véritable mosaïque de crus hiérarchisés qui épouse les ondulations du mille-feuille géologique. La seule lecture des noms de ces climats est poésie : Les Amoureuses, les Gouttes d’Or, l’Ile de Vergelesses, En songe…

Enfin, le vin de Bourgogne symbolise pour moi tous ces moments d’attente, de rêverie, de fébrilité, de frissons, de tremblements, de sidération, de plénitude, et enfin de joie profonde. Bref, ces instants presqu’éternels qui font le sel de la vie…

A mes yeux, sa supériorité est incontestable sur tous les autres vins. Son raffinement est suprême. Maurice Constantin-Weyer avait totalement raison en écrivant ces lignes :

« La majesté des soleils couchants emplit les vins de pourpre et d’or,

comme pour leur confier le soin de les décrire.

Ils s’en acquittent différemment.

Le bourgogne le fait en grands alexandrins.

Le bordeaux, en décasyllabes.

Et tant de petits crus frappent des vers libres d’une fantaisie délicieuse. »

C’est dans tout cela que je puise mon profond attachement pour les vins de Bourgogne…

Je vous donne rendez-vous le samedi 2 juin prochain au Chapitre de la Vigne en fleurs au château du Clos Vougeot, pour célébrer le vin de Bourgogne.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s